Home

Et voilà les films sélectionnés :

affiche_A4_2016petite
Bonk! , 15mn 30 , de Kevin Manson, France, 2016
French touch , 22mn 03 , de Xiaoxing Cheng , France/Chine, 2015
La baignoire (Die Badewanne) , 12 mn 55, de Tim Ellrich, Allemagne, 2016
La nuit tous les chats sont roses , 19 mn 45, de Guillaume Renusson, France, 2015
La tête de l’emploi , 7 mn 20, Wilfried Meance, France , 2014
Où t’étais ?, 13 mn 30 , de Vincent Morvan , France, 2015
Peripheria, 12 mn , animation de David Coquard-Dassault, France , 2015
Pleased to meet you, 18mn 20 de Fairouz M’Silti , France 2016
Première séance , 10mn 21 , de Jonathan Borgel, France, 2016
Rocambolesque , 19 mn 04 , Loïc Nicoloff , France, 2016
Sans chien, 21mn 30 , de David Kremer, France, 2016
Sous tes doigts, 13 mn , animation de Marie-Christine Courtès, France , 2014
Tunisie 2045 , 3mn 30 , de Ted Hardy-Carnac, France, 2016
Vacances , 20mn 15 , de Pascal Bonnelle, France, 2016

et la sélection Pichoun: les films jugés par les enfants:

Celui qui domptait les nuages, 4 mn 30 , de Nicolas Bianco-Levrin , France , 2015
La rentrée des classes, 26 mn,de Vincent Patar et Stéphane Aubier, France/Suisse, 2016
Mouton, 3 mn 07, de Zeina Abirached , France , 2007
One two tree, 7 mn , de Yulia Aronova , France/Suisse , 2015
TripBook, 2 mn 22 , de Nicolas Bianco-Levrin et Alice Andreo, France, 2014

———-

L’arrière-pays provençal est un paradis, mais ça, tout le monde  le sait : cette région est unique. Mais savez-vous qu’il y a chaque année en été le plus petit festival de cinéma (ou presque) du monde ? CourtsCourts, c’est un moment de cinéma, festif, convivial, et très professionnel, avec pour seul fil rouge, un format : LE COURT-METRAGE.

Depuis 7 ans, c’est devenu le rendez-vous des cinéphiles curieux, passionnés, ou simples amoureux du 7e art. Magique, inventif, ce festival de rencontres et de joyeuses découvertes cinématographiques a lieu dans un théâtre de verdure, devant un paysage à couper le souffle : Tourtour étant communément appelé le : ‘village dans le ciel’.

Pendant ces trois soirs, vous vous installez sous les étoiles pour découvrir des réalisateurs, des pays et des langages cinématographiques différents. Le Festival, c’est avant tout la fête: des surprises, des moments privilégiés d’échanges entre professionnels et amoureux du cinéma, autour d’un buffet délicieux et d’un verre qui pétille. Dans ce petit théâtre sous la lune, – qui n’est pas vraiment une salle obscure- , attention, moteur ! Tout à coup la toile s’anime, les films se succèdent, dialogues, musiques, silences, pays lointains, réalités d’ici ou d’ailleurs… Le vent secoue les branches, les cigales sont là, c’est l’été, et cette ambiance-là, c’est uniquement au Festival de Tourtour.

Les films choisis reflètent les tendances de la planète, de notre société, mais pas seulement, le ‘court’ permettant d’avoir une démarche artistique expérimentale, d’ouvrir des routes et des formes nouvelles, sinon le cinéma ne ferait pas rêver, penser.
La sélection fait la part belle aux relations, problèmes sociétaux, sociaux, et à l’amour toujours ! et à l’humour aussi, sans qui rien ne serait possible, ni ce regard décalé sur la société et le réel, ni la dérision qui permet d’en sourire …

Tous les ingrédients d’une bonne tarte – ni American pie, ni tarte à la crème – sont là pour une dégustation sans modération. C’est vous qui décidez du ‘Prix du Public’, mais comme souvent tous les films sont bons, le choix est cornélien, mais c’est La règle du jeu comme dirait l’autre… Les enfants participent aussi au festival et ont leur mot à dire en matière de ciné, Pichoun c’est le samedi matin… et les graines de cinéphages nommeront aussi leur ‘prix des Pitchoun’.